Taux d’intérêt, taux d’inflation, taux de chômage, tendance des marchés

Existe-t-il un lien simple entre taux d’intérêt, taux d’inflation, taux de chômage et tendance des marchés ?

Pas automatique et immédiat, mais il y a une relation simple à connaître.

 

Lorsque vous lisez les articles économiques, vous êtes peut-être parfois un peu perdu(e) quant à l’influence réciproque de l’évolution des taux d’intérêt des banques centrales sur l’inflation et le chômage.

Ainsi, si l’inflation repart à la hausse, est-ce qu’il faut plutôt attendre une réaction hawkish (les taux montent) ou dovish (les taux baissent) des banques centrales ?

Le schéma ci-dessous, basé sur la courbe de Phillips, peut aider :

Ainsi, si les banques centrales veulent faire baisser une inflation qui monte, elles sont avoir tendance à monter leur taux (ou à différer une baisse initialement annoncée), pour ramener le curseur vers la droite. C’est une politique hawkish.

Les marchés, notamment ceux liés aux nouvelles technologies, gourmandes en capitaux empruntés, n’aiment en général pas les politiques hawkish. Les marchés pourraient donc baisser.

Évidemment, tout ceci est très simplifié. Mais cela permet d’avoir des repères d’influences réciproques.

 

 

 

Les commentaires sont clos.